À propos de Fintool

Par culture financière (en anglais «Financial Literacy»), on entend la formation de base d’une large frange de la population dans les questions économiques, financières et monétaires. Elle est étudiée et analysée depuis de nombreuses années. Depuis la crise financière des années passées, elle est même devenue un thème de premier plan. Non seulement dans les milieux politiques mais aussi pour les régulateurs, les organismes de protection des consommateurs et bien entendu également les investisseurs (sans parler des juristes et des tribunaux qui doivent se pencher de plus en plus souvent sur des questions de finances et de placements). De nombreuses mesures et initiatives prises dans le domaine de la protection des consommateurs et/ou des investisseurs vont aussi dans ce sens.

Des lacunes en matière de formation
Bien entendu, un grand nombre de problèmes mis en évidence sont liés à un manque de formation. Contrairement à ce que l’on croit souvent, ces lacunes ne sont pas uniquement observées chez des personnes à faibles revenus ayant un niveau d’éducation inférieur. Les illusions et autres idées farfelues sur la façon dont devraient ou pourraient fonctionner les marchés financiers internationaux ou même quelques «spécificités exotiques» sont également répandues, quel que soit le niveau de revenus, de patrimoine ou de formation.
Même dans le secteur financier, on constate parfois de telles lacunes de connaissances et un manque de formation. Et cela n’a rien de surprenant. Car dans de nombreux établissements, la formation des cadres bancaires a été pendant des années davantage axée sur les compétences de vente plutôt que sur de solides connaissances de base en matière de placements et de finances. Cela s’est soldé dans le secteur financier aussi par des lacunes non négligeables concernant les notions de base. Ces connaissances sont pourtant essentielles pour fournir un conseil en placement judicieux et adapté aux besoins de la clientèle.
Il n’est donc pas non plus étonnant que l’on se heurte de plus en plus et à tous les niveaux aux élucubrations les plus folles sur les possibilités offertes par les marchés financiers.

La formation plutôt que la régulation
Nous sommes d’avis que ce n’est pas avec davantage de mesures de régulation ou de protection des consommateurs mais bel et bien avec plus de formation que l’on pourra régler le problème. C’est en partant de ce constat que la start-up Internet fintool.ch a été créée. Une plateforme didactique basée sur de courtes vidéos; des spots de trois à cinq minutes (les fameuses «streetvideos») où les spectateurs se voient expliquer à l’aide de graphiques simples les principales notions théoriques en matière de finance et d’investissement ainsi que les aspects pratiques liés au placement de capitaux, la façon d’aborder de manière générale la gestion de l’argent et les questions économiques.
fintool.ch a fait délibérément le choix de se distinguer des autres plateformes didactiques en utilisant de courtes vidéos. La matière à traiter étant aussi vaste que diverse, le thème est loin d’être épuisé et fintool.ch a encore beaucoup de vidéos à produire dans ce domaine. Après publication, les différentes «streetvideos» sont regroupées dans des bases de connaissances. Au fil du temps, celles-ci constituent une véritable vidéothèque au sein de laquelle des notions spécifiques sur les finances et les placements peuvent être traitées et documentées, à la manière d’un chapitre particulier d’un livre.
Les vidéos régulièrement publiées – deux productions par semaine sont prévues – sont proposées et structurées sur une page dédiée du site Internet. Par ailleurs, un service de push-mails (les abonnés reçoivent directement dans leur boîte e-mail les dernières vidéos) garantit une diffusion rapide des nouvelles vidéos. Les vidéos doivent par exemple aussi être mises à la disposition du grand public via des plateformes d’actualités.
Avec ses vidéos didactiques, fintool.ch vise en premier lieu Monsieur et Madame Tout-le-monde. Mais il va de soi que nous aurons également affaire à une clientèle un peu plus versée dans les questions financières, notamment dans le secteur financier. Pour cette raison, nous publions aussi des vidéos techniques traitant de thèmes un peu plus complexes. Ces vidéos abordent de manière approfondie des thèmes spécifiques et sont destinées à un public averti. Elles sont regroupées sur le site Internet fintool.ch dans des bases de connaissances spéciales.
Plus d’informations: www.fintool.ch